Plus de plaisir avec le point G

Le point G existe bel et bien, d’après un chercheur stétois (américain) qui affirme en avoir trouvé la preuve anatomique.

C’est lors de l’analyse du cadavre d’une dame de 83 ans que le Dr Adam Ostrzenski, de l’Institut de gynécologie de St. Petersburg, en Floride aux USA, a souligné en avoir fait la trouvaille.

Ce point G est, d’après le Dr Ostrzenski, est un organe qui s’allonge de 8,1 mm à 33 mm situé dans une petite poche dont la longueur est de 8,1 mm, et avec une largeur de 3,6 à 1,5 mm et d’une hauteur de 0,4 mm située dans la partie arrière du vagin. La suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit