Travail et sexualité, c’est pas le pied

Boulot et libido, le tableau dépeint par l’enquête du cabinet Technologia, et dont Liberation s’est emparé mardi, n’est pas très beau. Nos activités professionnelles déteignent sur notre vie intime, et pas de la meilleure manière.

Le cabinet Technologia, connu pour son travail sur les suicides chez Renault et France Télécom, a mené l’enquête pendant un an : 1.336 questionnaires, 84 entretiens, et sa conclusion sans appel : 66,6 % des personnes interrogées (70% chez les cadres), ont l’impression « que le stress au travail joue un rôle négatif sur leur vie sexuelle et amoureuse ».

Des cadres, des employé(e)s, des ouvriers et ouvrières, dont un quart confie avoir des troubles sexuels, principalement des troubles du désir (troubles de l’érection, difficulté de lubrification).

Enfin, 72,6 % des sondés affirment être trop fatigués, lorsqu’ils regagnent leurs pénates, pour se lancer dans une partie de jambe en l’air. Sans parler de l’heure trop matinale du lever, qui décourage les ardeurs de plus d’un tiers des sondés. Lire la suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit