« Nous pouvons arriver à mettre un terme à l’épidémie du Sida »

Cette semaine, je rencontre des ministres des finances venus de toute l’Afrique pour leur demander de faire des investissements judicieux. Ils sont face à un choix : investir intelligemment dans la riposte au sida aujourd’hui ou payer un prix plus élevé plus tard et pour toujours.

Pourquoi devraient-ils m’écouter ? Cela tient en trois mots : résultats, résultats et résultats. Le travail intense qui a été effectué dans le cadre de la riposte au sida, en particulier durant la décennie écoulée, a permis de mettre en place davantage de systèmes de santé, et les résultats obtenus ont considérablement changé la donne. Peu à peu, dans tous les pays d’Afrique et d’Asie, des millions d’hommes et de femmes recouvrent la santé et sont désormais en mesure de reprendre le travail, de s’occuper de leurs enfants et de prendre soin des personnes âgées. Il y a seulement dix ans, les rôles étaient inversés : tandis que le sida décimait les familles, les personnes âgées et les enfants se retrouvaient obligés de s’occuper des personnes vivant avec le VIH.

Le nombre des décès liés au sida a rapidement diminué au cours des cinq dernières années. Aujourd’hui, 6,6 millions de personnes, des Africains pour la plupart, suivent un traitement contre le VIH, le virus responsable du sida. Cependant, il y a encore 7 millions de personnes qui attendent avec impatience de pouvoir reconstruire leur vie à leur tour. Alors que le nombre de personnes nouvellement infectées est en baisse, les besoins thérapeutiques continuent à devancer les efforts de prévention. lire la suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit