Messieurs, manger trop gras nuit à vos spermatozoïdes

Une étude américaine publiée dans le journal européen Human reproduction mercredi, et relayée par Tf1 News, établit un lien entre une alimentation riche en graisses saturées (charcuterie, chips, viennoiseries, beurre, huile de palme, etc.), facteur de risque dans les maladies cardio-vasculaires, et la qualité du sperme, qui pourrait se trouver affectée par cette consommation. lire la suite


Archive pour 16 mars, 2012

Privés de sexe, certaines mouches mâles se mettent à boire

Selon une étude réalisée en Californie, et parue jeudi dans la revue américaine Science, une substance dans le cerveau de la mouche drosophile – la neuropeptide F – augmenterait avec le sentiment de satisfaction lié à la sexualité. Et vis et versa. Pour ce qui est de l’alcool, plus le sujet, en mesure de copuler, est satisfait, moins il se nourrit de liquide alcoolisé. Il présente alors des taux plus élevés de la petite molécule. (suite…)

Evo Morales défend à l’Onu la consommation de feuilles de coca

VIENNE (Reuters) – Le président bolivien Evo Morales a défendu lundi le droit des Boliviens à mâcher les feuilles de coca, ingrédient principal de la cocaïne, en faisant valoir qu’il s’agissait d’une vieille tradition et que son pays luttait par ailleurs contre le trafic de drogue.

Brandissant dans une main une feuille de coca pour illustrer son message, lors d’une réunion des Nations unies consacrée à la drogue, à Vienne, le président socialiste, Indien et lui-même ancien planteur de coca, a souligné que les producteurs de ces feuilles n’étaient pas des « trafiquants de drogue » et que ce n’était pas la même chose que la cocaïne.

La feuille de coca a été déclarée narcotique illégal lors de la « Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants », au même titre que la cocaïne, l’héroïne, l’opium, la morphine et une série de drogues chimiques.

La Bolivie a dénoncé cette convention l’an dernier mais espère la réintégrer, moyennant une réserve – la reconnaissance du droit de mâcher les feuilles de coca.

On ignore cependant si elle ralliera suffisamment de soutiens parmi les autres pays membres.

« Nous savons que certains pays nous ont déjà fait part de leur vive opposition », a déclaré lors d’une conférence de presse Iouri Fedotov, qui dirige l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Pour Fedotov, le genre d’exemption que réclame la Bolivie pourrait, à long terme, saper le droit international dans le domaine du contrôle des stupéfiants et avoir un « effet domino ».

Pour Evo Morales, mâcher des feuilles de coca est un « droit ancestral » des Boliviens. « Nous ne sommes pas dépendants de la drogue lorsque nous consommons la feuille de coca. La feuille de coca n’est pas la cocaïne, nous devons en finir avec cette confusion », a-t-il dans un discours qui a été applaudi par l’assistance. Lire la suite

Traiter la toxicomanie avec l’héroïne plutôt que la méthadone

Une étude scientifique publiée lundi dans le Journal de l’Association médicale canadienne (CMAJ), soutient que l’héroïne pharmaceutique serait plus efficace et moins coûteuse que la méthadone pour le traitement des toxicomanes. (suite…)

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit