Les somnifères, des probables tueurs en série

Prend-on le risque de mourir prématurément en s’aidant de somnifères pour dormir ? Une équipe de scientifiques américains a tendance à répondre « oui ». En effet, l’étude du Dr Daniel Kripke (Scripps Clinic Viterbi Family Sleep Center, La Jolla, Californie) et de ses collègues a observé 10.529 adultes, âgés de 54 ans en moyenne, et ayant eu des ordonnances d’hypnotiques (médicaments pour dormir) entre janvier 2002 et janvier 2007.

Ces adultes ont été comparés à un autre groupe de 23.676 personnes n’utilisant pas d’aide médicamenteuse pour dormir et suivis 2,5 ans en moyenne. Résultat de cette comparaison, les patients qui prennent du zolpidem, du temazépam ou d’autres hypnotiques ont un risque de mortalité plus de quatre fois supérieur (4,6) à celui des personnes qui ne prennent aucun de ces médicaments. Même chez les petits consommateurs  Lire la suite

 

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit