Eradication du VIH/Sida : Un sérieux espoir avec la thérapie épigénétique ?

Christine Rouzioux : Bonjour, je suis virologue, c’est-à-dire que je m’occupe du virus. Je travaille depuis la découverte du virus avec Françoise Barré-Sinoussi, ce qui nous a valus le prix Nobel en France. J’ai beaucoup travaillé d’abord sur le problème de la prévention de la transmission du virus de la mère à l’enfant, avec pleins de bonnes nouvelles. Je pense que, Laurent Mandelbrot en aura beaucoup parlé. Et puis, parmi les nouveaux sujets, ce qui se passe concernant l’infection à VIH dans le monde et dans les pays du Sud, et puis j’ai aussi un grand sujet qui me préoccupe beaucoup, c’est celui d’aujourd’hui, qui est celui de l’éradication virale avec toutes ces nouvelles recherches concernant les nouveaux médicaments et voilà. C’est à mon avis un sujet important qui peut donner beaucoup d’espoir et beaucoup… même si on n’est pas tout à fait encore prêt d’une certaine réalité. On en est peut-être plus près que celle du vaccin.

Sandra : Guérir du VIH, quand on en parle comme ça, ça semble utopique, un rêve. Je ne sais pas si Ali et Tina partagent cet avis. Est-ce que, aujourd’hui, guérir du VIH, est-ce qu’on peut en parler aujourd’hui ?

Christine Rouzioux : Non, on a encore qu’un seul cas connu de guérison d’un patient dans un contexte très particulier qui est un patient qui a eu une greffe de moelle, avec des cellules non réceptives au virus. Donc autant vous dire des conditions difficiles à reproduire et tout à fait hors norme. Mais, ce n’est pas pour autant que, il n’y a pas de meilleures connaissances et de différentes approches de traitement pour la guérison. Disons, qu’il faut bien se mettre en tête que le virus est d’une perversité maximum. Il rentre dans les cellules mais, il ne rentre pas n’importe comment. Il met son matériel génétique dans le chromosome. Il ne le met pas dans le chromosome de n’importe quelles cellules. Il met le chromosome de lymphocyte mémoire, qui ont une durée de vie extrême. Quand elle meurt, elles se multiplient par deux pour être sûr que la mémoire se préserve. Donc le virus a infecté le système immunitaire et donc le système immunitaire le protège, parce que le système immunitaire doit protéger le système immunitaire pour qu’on résiste aux infections bactérienne, virales, etc. Donc, dès l’instant où il y a une infection, hop, les lymphocytes prolifèrent, parce qu’il faut qu’ils se multiplient pour qu’ils aillent aux endroits où il y a une lésion, un mal de gorge, pour guérir etc. Et donc, la prolifération pour guérir une infection fait la prolifération virale. Lire la suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit