Sécheresse vaginale : quand la lubrification ne se fait pas

La sécheresse vaginale peut être provoquée par un problème physiologique, mais elle peut aussi avoir une origine psychologique. Elle est en tout cas le résultat d’un manque de lubrification. Et elle a pour conséquence des difficultés lors de la pénétration pendant les rapports intimes.

La lubrification vaginale résulte d’une transsudation. Il s’agit de la sécrétion d’une substance particulière composée des éléments figurés du sang, présents dans les parois du vagin. Ceux-ci passent alors dans la cavité vaginale et humidifient le sexe féminin.

A l’approche de la ménopause, la sécrétion d’œstrogènes – les hormones féminines – diminue. Comme ces hormones jouent un rôle prépondérant dans la capacité à lubrifier, ce phénomène naturel peut expliquer une certaine sécheresse vaginale. A tous les âges, la prise de médicaments peut également provoquer la chute du taux d’œstrogènes, et donc une sécheresse vaginale.

Le phénomène de lubrification par ailleurs, participe d’une certaine forme de sérénité psychologique. Pour lubrifier convenablement, la femme doit être capable de se décontracter. Si elle est confrontée à des soucis professionnels ou personnels, si elle se trouve dans un contexte de contrainte et naturellement plus encore d’agression, elle est dans l’incapacité de se détendre.

En fait, les troubles de la lubrification sont fréquents. Et les femmes consultent peu. En effet, si beaucoup d’hommes associent l’érection à leur virilité, peu de femmes associent la lubrification à leur féminité.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit