A JEUX VIDEO violents, effets neurologiques négatifs prolongés

Une semaine de jeux vidéo violents suffit pour provoquer des changements durables dans la région du cerveau associée à la fonction cognitive et la maîtrise des émotions, conclut cette étude de l’Indiana University School of Medicine présentée lors de la réunion annuelle de la Radiological Society of North America.

En réponse à la controverse sur si oui ou non les jeux vidéo violents sont potentiellement dangereux pour la santé, l’équipe de l’IU vient de montrer une relation directe et plutôt rapide entre la pratique des jeux vidéo violents et un  changement significatif dans certaines régions du cerveau. Jusqu’ici, il y avait peu de preuves scientifiques démontrant que les jeux ont un effet neurologique négatif prolongé.

« Pour la première fois, nous avons constaté sur un échantillon de jeunes adultes choisis au hasard, moins d’activation dans certaines régions du cerveau frontal après une semaine de jeux vidéo violents à la maison« , résume le Pr. Yang Wang, professeur assistant de…

Lire l’ensemble de l’article

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit