Alcool, cocaïne : ils se droguent pour tenir au travail

Pour rester au top ou ne pas s’ennuyer, ils usent de médicaments, alcool, cannabis et cocaïne. Un vieux danger dont le business du dépistage veut qu’on parle.

Pour tenir au travail, Patrick Buchard enquillait les verres. Et puis, comme il dit, il a fini « par payer l’addition ». Epoque révolue, dont cet abstinent parle avec distance, ponctuant ses phrases de « OK » pour être sûr qu’on ait bien compris.

Il explique :

« Je travaillais au ministère de la Défense. J’étais responsable du protocole et de la sécurité. J’avais 20 ans et de hautes responsabilités qu’on n’aurait jamais dû me donner. Trop de stress, trop de pression.

La prise d’alcool était liée à mon travail. C’était pour tenir, c’était un dopant. On bossait seize à dix-huit heures par jour. Cela a fonctionné pendant cinq ou six ans. J’étais hyper performant. J’avais 19,75 de note administrative. Lire la suite

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit