Procès exceptionnel : il est accusé d’avoir délibérement transmis le sida

Hicheim Gharsallah, 34 ans et séropositif depuis les années 2.000, est accusé d’avoir délibérement transmis le sida à sa compagne ainsi qu’à deux de ses anciennes compagnes. Il se serait en effet, « bien gardé d’avertir » la première, explique RTL, et aurait imposé des relations non protégées aux deux autres.

Le délicat sujet de la transmission sexuelle du Sida sera donc abordé au tribunal. Les termes exactes utilisés par la justice : « administration de substance nuisible » avec au coeur du questionnement juridique le mensonge de l’accusé, conscient de sa maladie, mais qui n’a pas averti « ses victimes ».

« C’est un sentiment de trahison difficile à porter pour les trois jeunes femmes », a déclaré leurs avocats, Eric Morin. « Elles se sentent responsables alors qu’elles ne le sont pas », a-t-il également ajouté, en qualifiant le comportement de Gharsallad de « criminel ».

L’homme de 34 ans avait, au début de l’affaire, expliqué son geste comme un « acte de vengeance », toujours selon RTL. Lui-même contaminé par une partenaire, il a appliqué le vieux dicton : oeil pour oeil, dent pour dent.

Après avoir nié les faits, Hicheim Gharsallah les a finalement reconnus. Le verdict est attendu vendredi.

Retrouvez cet article sur LePost.fr

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit