Dépression, le sport pour ne pas plonger…

L’activité physique bénéfice vraiment aux patients souffrant de dépression. D’après des médecins américains qui ont réalisé une étude sur le sujet, le sport pourrait même – dans certains cas – se substituer aux antidépresseurs. Ni plus ni moins… Un constat à prendre toutefois avec quelques pincettes.

Comme le souligne Dr Madhukar Trivedi du Southwestern Medical Center à Dallas, « après avoir débuté leur traitement, de nombreux patients dépressifs se sentent certes mieux mais moins bien qu’auparavant ». Faut-il dans pareil cas prescrire un second antidépresseur ?

Pour ce médecin la réponse est clairement « non ». Et pour cause, il a réalisé une étude auprès de patients 18 à 70 ans. Tous souffraient de dépression depuis au moins 7 ans et prenaient un médicament. Les chercheurs leur ont imposé des séances de course à pied sur tapis et de vélo elliptique ainsi qu’un suivi psychiatrique. Résultat, après 12 semaines, un tiers d’entre eux avaient, selon les médecins, obtenu une « guérison complète ». Et un sur cinq affiché « une amélioration significative ».

« Il s’est avéré que les exercices modérés étaient plus efficaces chez les femmes ayant des antécédents familiaux de maladie mentale, alors que l’exercice intense agissait davantage chez celles qui n’avaient jamais eu de dépression auparavant. Chez les hommes, l’activité soutenue a également montré son efficacité. Et ce, quels que soient leurs antécédents dépressifs », concluent les chercheurs.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit