« Le baclofène est un outil contre l’alcoolisme »

Le baclofène agirait sur l’organisme comme un substitut à l’alcool, et permettrait de lutter contre la dépendance de certains patients.

Ce médicament permettrait de réduire la dépendance à l’alcool chez certains patients. Une étude nationale va être lancée pour évaluer l’efficacité réelle du baclofène contre l’alcoolisme.

Des comprimés contre l’alcoolisme? Dans le cadre d’un programme hospitalier de recherche clinique (PHRC), le baclofène va être prescrit à des patients alcooliques pour évaluer sa réelle efficacité dans le traitement de la dépendance à l’alcool. Certains patients et le professeur Jaury, médecin généraliste et professeur à l’Université Paris Descartes, en charge de l’étude, attendent beaucoup de cette expérimentation qui débutera en septembre.

Le baclofène fonctionnerait sur l’organisme comme un substitut. L’alcool agit comme un relaxant en venant se fixer sur certains récepteurs spécifiques du corps humain. Le médicament, un décontractant musculaire, se fixerait sur ces mêmes récepteurs. Différence de taille: il ne crée pas la dépendance, source de souffrance chez les alcooliques.

L’Afssaps a émis une note dans laquelle elle ne reconnaît pas l’efficacité du médicament contre l’alcoolisme.

GARO/PHANIE

« Aujourd’hui, environ 10 000 patients en France prennent du baclofène pour traiter leur dépendance à l’alcool, estime le Pr Jaury, qui observe depuis un an déjà les effets du traitement sur ses patients. 20% d’entre eux ont diminué leur consommation d’alcool à un niveau acceptable, et 45% sont, après un an de traitement, abstinents. »

100 mg par jour

Association Aubes

L’association Aubes milite pour l’autorisation de traiter l’alcoolisme grâce au baclofène. Sur le site Internet, des alcooliques peuvent échanger leurs expériences sur un forum de discussion.Parmi ces patients, Camille* a enchaîné les cures de désintoxication pendant six ans. Cette mère de deux enfants est alcoolique. Elle buvait en moyenne 2 à 3 litres de vin par jour. Cette infirmière, en congé maladie depuis près de quatre ans, a commencé à prendre du baclofène il y a trois mois. Au début son médecin lui a prescrit ce médicament à raison de 15 mg par jour avant d’augmenter progressivement les doses. « Jusqu’à 90 mg, le baclofène n’avait aucun effet, je continuais à boire », explique-t-elle. Mais depuis 8 semaines, elle en prend 100 mg par jour, et se dit différente: « Je me sens détachée de l’alcool, je n’en ai plus besoin. »

Les premiers jours du traitement s’accompagnent d’effets secondaires comme la fatigue et des nausées. « Les effets positifs arrivent quand on arrête de boire. A ce moment-là, j’ai retrouvé ma tête et mon corps », confie Camille, heureuse de pouvoir discuter à nouveau normalement avec ses enfants.

« Le baclofène est une béquille »

Une solution, certes, mais pas miracle, relativise le Pr Jaury. « Le baclofène est une béquille. Il s’agit d’un outil contre l’alcoolisme. Il permet un retour vers une vie sociale en faisant diminuer, voire arrêter, la consommation d’alcool des patients, précise-t-il. Le baclofène permet aux patients de se détacher de la boisson mais il ne remplace pas le travail psychologique indispensable à opérer en complément. » « Le baclofène est un énorme coup de main, mais il est important que je me fasse aider pour retrouver une place à part entière dans la société », acquiesce Camille, en psychothérapie, et désormais bénévole dans une association.

* Le prénom a été modifié

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit