Des ex-présidents latino-américains pour la dépénalisation

Des ex-présidents latino-américains pour la dépénalisation de drogues GENEVE – D’éminentes personnalités dont des anciens présidents latino-américains ont recommandé mardi à Genève de décriminaliser la consommation de drogues face à l’échec des politiques actuelles.

« Il faut décriminaliser la consommation de la drogue », a déclaré l’ancien président du Brésil Fernando Henrique Cardoso, interrogé par l’AFP.

Pour y parvenir, ces personnalités majoritairement du monde de la politique et de la culture de pays latino-américains ont créé cette semaine à Genève une commission présidée par M. Cardoso et comptant parmi ses membres les écrivains mexicain Carlos Fuentes et péruvien Mario Vargas Llosa (prix Nobel de littérature 2010).

Y figurent également un ancien haut responsable européen, l’Espagnol Javier Solana, l’ex-ministre suisse de la Santé Ruth Dreifuss, le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida Michel Kazatchkine, les ex-présidents mexicain Ernesto Zedillo et colombien Cesar Gaviria, l’ancien Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés Thorvald Stoltenberg et le fondateur de la société britannique Virgin Richard Branson, entre autres.

Pour M. Cardoso, il faut considérer les personnes dépendantes de la drogue « comme des malades » et leur offrir « des services de santé ».

« Il faut abandonner l’idée que les consommateurs de drogue sont des criminels », a pour sa part déclaré à l’AFP l’ancien président colombien Cesar Gaviria.

Celui qui fut également Secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA) de 1994 à 2004, a souligné la nécessité de « concentrer la lutte sur les cartels de la drogue, pas sur les consommateurs ».

Ces cartels font des ravages en Colombie, pays qui est avec le Pérou l’un des deux principaux producteurs mondiaux de cocaïne avec une production annuelle estimée à quelque 400 tonnes en 2009, selon les Nations unies.

Le trafic de drogue ébranle également le Mexique, où la violence due aux cartels et leurs affrontements avec les forces de l’ordre ont fait plus de 15.200 morts en 2010, un chiffre record, et 34.000 morts en quatre ans.

(©AFP / 25 janvier 2011 18h36)

 

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit