Tabac et grossesse : savoir s’arrêter

Les nombreux dangers du tabagisme pour le bon déroulement de la grossesse, et pour l’avenir de l’enfant à naître, sont largement connus. Alors, raison de plus pour profiter de l’excellente occasion que nous donne cette dernière, de nous débarrasser de la cigarette ! N’hésitez pas à vous adresser à votre équipe obstétricale. Elle est tout-à-fait préparée à vous accompagner dans votre sevrage. la suite


Archive pour décembre, 2010

Gueule de bois : pas de miracle pour les fêtes

En famille ou entre amis, la fin de l’année est l’occasion de profiter de la fête. Et pour certains, les festivités riment (un peu trop) avec alcoolisation. Entre un apéritif qui dure, un repas bien arrosé et une liqueur pour terminer…, les limites sont rapidement dépassées. Et la gueule de bois n’est pas loin. Chacun y va de sa solution miracle pour prévenir les lendemains difficiles. Petit tour d’horizon de ces panacées… parfaitement inefficaces. La suite

Gueule de bois : gare aux attrape-nigauds

La solution miracle à la gueule de bois, c’est… la modération. Pourtant, certains continuent de parier sur la crédulité des consommateurs. Entre une boisson qui prétend réduire le taux d’alcoolémie et des capsules qui vous promettent des lendemains moins difficiles, coup de projecteur sur Outox® et After-Effect®. Remèdes miracles ou arnaques ? La suite

Bus Palladium : fermeture pour tabagie

En novembre dernier, la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) effectuait un contrôle dans la boîte de nuit parisienne le Bus Palladium. Elle y a constaté « des violations répétées à la mesure d’interdiction de fumer ». Résultat : la boîte s’est vue notifier une fermeture administrative qui s’étend du 23 au 31 décembre 2010 inclus. Neuf jours … ou plutôt 9 nuits qui tombent en pleine période d’affluence. Car on ne plaisante ni avec la loi, ni avec la santé publique. La suite

Sida : le Cameroun bénéficie d’un don de 97 millions d’euros

Afin de lutter contre le Sida qui touche de façon importante le Cameroun, le pays s’est vu octroyer un don de 97 millions d’euros par le Fonds mondial contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. La suite

Témoignages sexo : vos meilleurs orgasmes 2010

On a toute un orgasme 2010 dont on se souviendra longtemps. Pour clore en plaisir cette année, voici quelques récits très orgasmiques. Avec les commentaires avisés d’Ovidie, histoire d’en prendre de la graine. la suite

Cinéma sous LSD

La suite

Drogues de synthèse : alerte à la méphédrone

La suite

Y aura-t-il de la méphédrone à votre réveillon ?

Depuis quelques mois, une drogue est en train de détrôner la cocaïne en tant que reine des soirées urbaines et branchées : la méphédrone. Notre reporter a enquêté dans la nuit parisienne pour comprendre ce phénomène. la suite

Méphédrone : Pourquoi ça marche ?

la suite

Les nouvelles drogues

Si la cocaïne, l’héroïne et le cannabis ont encore de beaux jours devant-eux, une nouvelle génération… la suite

Sida : la greffe de cellules-souches apporte un nouvel espoir

Pour la première fois au monde un homme aurait guéri du Sida et cela trois ans après avoir bénéficié d’une greffe de cellules-souches, expliquent plusieurs scientifiques allemands. La suite

Le VIH indétectable après une greffe : un cas exceptionnel en Allemagne

Un séropositif débarrassé’ du VIH ? L’information fait rêver. Un patient américain, ayant subi une greffe de moelle osseuse pour une leucémie, ne présente plus aucune trace du virus ! Même dans ses cellules réservoirs. Plusieurs éléments incitent toutefois à relativiser. C’est ainsi qu’on apprend que le donneur était porteur d’une mutation rare, susceptible de barrer la route au VIH. Explications.La suite

SIDA – Un malade guérit après le traitement de sa leucémie

En 2007, un Américain séropositif de 40 ans, vivant en Allemagne, doit arrêter ses médicaments antirétroviraux le temps de subir un traitement efficace contre son cancer du sang. Mais après la greffe de moelle osseuse provenant d’un donneur « résistant » au sida, le virus a disparu de son organisme. Le Pr Jean-François Delfraissy, qui dirige l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales, commente ce cas publié dans la revue Blood.La suite

La notation sur internet touche aussi les médicaments

Depuis un mois, meamedica.fr propose aux internautes de noter leurs médicaments. Une démarche qui n’inquiète pas trop les professionnels. La suite

Les lycéens américains fument plus de pétard que de clopes

Drogues News has posted a new item, ‘Les lycéens américains fument plus de
pétards que de clopes’

Nouvelle mode du cannabis ou succès des campagnes de prévention antitabac? Un
peu des deux en fait. Toujours est-il que les lycéens américains sont, pour la
première fois depuis trente ans, plus nombreux à déclarer fumer des pétards
que des clopes. Selon le sondage annuel Monitoring the future publié mardi,
21,4% des élèves de terminale [...]

You may view the latest post at
http://blogs.lesinrocks.com/droguesnews/2010/12/16/les-lyceens-americains-fument-plus-de-petards-que-de-clopes/

Quand vous injectez de l’héroïne brune, vous utilisez habituellement pour la dissoudre ? ».

Un sondage de 4 mois a été proposé aux internautes fréquentant le site d’Asud, sur leurs habitudes quand à la dissolution de l’héroïne brune pour l’injecter. La question était « Quand vous injectez de l’héroïne brune, vous utilisez habituellement pour la dissoudre ? ».
Sur 351 votes, 43, 9% ont répondu du citron, 10,5% du vinaigre, 13, 1% de l’acide ascorbique, 16% de l’acide citrique, 13,7% rien, et 2,8% autre.

Il y a donc près de 55% des répondants qui utilisent encore du citron ou du vinaigre, avec tous les risques de candidoses et autres infections que cela peut comporter. Est ce parce que ces usagers ne savent pas où trouver de l’acide citrique ou ascorbique, ou est ce parce qu’ils ne connaissent pas les dangers du citron et du vinaigre ? Dans tous les cas, beaucoup d’infos restent à faire. Pour plus d’informations, consulter le Manuel du shoot à risque réduit ou le wiki d’Asud « L’injection d’héroïne brune en photo ».
On peut s’interroger aussi sur les 13,7% des usagers qui n’utilisent rien et la qualité de l’héroïne injectée…

Un nouveau sondage est proposé à partir de ce jour en page d’accueil du site d’Asud sur les discriminations des usagers de la substitution par les soignants. « Vous êtes sous traitement de substitution (BHD, méthadone, morphine…). Estimez-vous que vous avez déja été victime de refus de soins, de rejets, de discriminations, de maltraitances de la part de soignants (réponse à choix multiples): »

Ce sondage s’inclut plus largement dans un appel à témoignages sur le forum d’Asud sur les discriminations, refus de soin, maltraitances, que peuvent subir les usagers de la substitution de la part des soignants (hôpital, anesthésiste, dentiste, gynécologue, médecin généraliste, CSST/CSAPA….)
- Pour répondre au sondage
- Pour témoigner sur le forum d’Asud

Si stupéfiant, notre cerveau

Comment apprenons-nous ? Pourquoi le cerveau ne peut-il pas exécuter plusieurs tâches à la fois ? Pourquoi est-il si facile d’oublier ? Dans les 12 lois du cerveau, le Dr John Medina nous embarque dans le système le plus sophistiqué qui existe dans le monde du vivant. La suite

Syphilis, Christophe Colomb n’y est pour rien

La BBC confirme aujourd’hui que la syphilis faisait des ravages en Europe bien avant le retour de Christophe Colomb d’Amérique. Des traces de cette maladie sexuellement transmissible (due à un agent infectieux, appelé tréponème pâle et découvert en Allemagne en 1905) ont bien été identifiées sur des squelettes retrouvés à Pompéi, affirme sur ce média le professeur Mary Beard, de l’Université of Cambridge. La suite

Un buraliste marseillais libéré après six jours de rapt

Les ravisseurs du commerçant réclamaient une rançon d’un million d’euros avant ce mardi. Treize personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une importante opération de police, mardi à l’aube. La suite

Un jeune buraliste libéré après une semaine de rapt

Les membres présumés d’un réseau de malfaiteurs qui avait pris en otage un commerçant pendant six jours et qui est soupçonné, selon une source proche de l’enquête, d’être impliqué dans des règlements de comptes, ont été interpellés mardi dans la région marseillaise. Selon nos informations, les auteurs présumés sont âgés de 20 à 32 ans. Le supposé cerveau du gang, un certain Anis R., connu des services de police, fait partie des personnes interpellées. La suite

Sida : le dépistage va bientôt être renforcé en France

Les populations à risque devraient aussi bénéficier de tests rapides. La suite

Un patient peut-être «guéri» du sida après une greffe

Le virus du sida n’est plus détecté chez un Américain qui avait reçu une greffe de moelle osseuse pour traiter sa leucémie. Une «guérison» que les experts commentent avec prudence. La suite

Un patient « guéri » du sida après une greffe

Le virus du sida n’est plus détecté chez un Américain ayant reçu il y a trois ans une greffe de moelle osseuse pour traiter sa leucémie. Mais d’après les chercheurs, il est prématuré de crier victoire pour l’instant. La suite

Des chercheurs allemands déclarent un patient « guéri » du sida

Des chercheurs allemands qui avaient pratiqué une greffe de moelle osseuse pour traiter la leucémie d’un patient séropositif ont déclaré ne plus déceler chez lui aucune trace du virus du sida. La suite

Paroles d’usagers : la méphédrone

Paroles d’usagers : la méphédrone

#cg_msg_content a.stbar.chicklet img { border: 0pt none ; height: 16px; width: 16px; margin-right: 3px; vertical-align: middle; }#cg_msg_content a.stbar.chicklet { height: 16px; line-height: 16px; }Dès 2009, bien avant qu’elle soit identifiée par l’OFDT (Observatoire Française des drogues et Toxicomanie), la méphédrone est apparue dans les témoignages du forum d’Asud. Elle fait parti du flot des nouvelles drogues en vente sur internet, mais sa médiatisation a boosté sa consommation. Son interdiction, le 12/06/2010 n’a pas empeché les usagers de continuer à en prendre, mais à surtout interdit toute prévention et éducation à l’usage. Témoignages issues du Forum d’Asud

MarlaSinger – 18-05-2009
Salut à tous…
Depuis quelques mois, je vois tourner dans mon entourage une « nouvelle drogue ». Apparemment une sorte de mélange entre la MDMA, les amphé, voir la coke (….pour cette dernière suis pas convaincue).
Ca a une couleur « ivoire » mais surtout, signe distinctif, ça pue la réglisse, le fenouil ou un truc dans le genre. Bref une odeur tenace et reconnaissable. Ils appellent ça par toutes sortes de « surnoms », mais ça s’apparenterai (ou ça serait) de la « méphédrone ».
Ca tourne de + en +, et ça risque bien de devenir la drogue « à la mode » cet été. J’ai cherché des renseignements sur ce produit, pour en connaitre les composants et surtout les risques (mélanges, quantité absorbée, modes de conso…), mais au final niveau RDR, j’ai pas trouvé grand chose. A part des sites ricains où ils en vendent, ect….
A ce que j’ai compris, cette « nouvelle » drogue, serait un dérivé d’une sorte de médoc…. Enfin bon je sais pas, c’est pourquoi je demande. Je pense ne pas etre la seule à en avoir entendu parler et ça tourne en teuf, ect… Et puis j’aimerais pouvoir renseigner les potes qui s’en foutent plein les naseaux

M77 – 30-08-2009
J’ai testé la mephedrone il y’a trois semaine , tout d’abord soiree entre amis
19h30 je prend un petit parachute
au bout d’hune heure je me sens monter l’effet est stimulant pousse a boire et a fumer mais coupe completement l’envie de manger.
je reprends un parachute vers 23h00 remontée stimulante , mais ayant picolé et ne controlant plus trop ce que je fais, je reprend un petit parachute a 01h30 je suis toujours avec des amis dans un bar de nuit archi defoncé , difficile de suivre une conversation, mes yeux se font la guerre dans leurs orbites comme avec la MDMA,  mais grosse motiv pour etre avec du monde, je fini chez moi à 3h00 avec deux inconnues (héhé ça facilite le passage a l’acte; je suis hyper timide d’habitude, là au contraire, j’attaque, j’insiste et je j’arrive a mes fins…) a boire verre sur verre, fumer clopes sur clope dodo enfin a 9h00 du matin avec l’une d’elle.
Mais au final, descente effroyable sur plusieurs jours, trouble du sommeil , culpabilité…
Ca fait 10 ans que je prend de la MDMA, du LSD, cocaine ou speed de temps a autres et je pense avoir fait le tour de la question. Cette derniere experience m’a rappellé a quel point je preferais etre frais et dispo et combien ces drogues (y compris l’alcool) entachaient ma personnalité et la confiance en soi(je parle des jours/semaines qui suivent).
C’est vrai que quand tu decides de raccrocher la « teuf » la vie est un peu plus triste , mais ces high et descentes a repetitons finalement c’est pire.
Au final pour la mephedrone, je deconseille d’en prendre plus d’un  parachute ou deux maxi, au delà, la descente est trop dure…en plus j’ai grave melangé avec la tise car ça pousse à consommer = neurotoxicité accentuée  (niveau dosage , c’est une copine qui m’a fait les parachutes , c’etait pas des tres petits ni des tres gros mais je pourrais pas dire combien exactement.)

Joojoo – 14-11-2009
Une expérience sous mephedrone pour ceux qui se demandent encore exactement quels sont les effets de cette drogue « légale ».. J’en ai pris il y a deux soirs environ et le trip a été violent, beaucoup plus qu’avec beaucoup d’autres drogues « illégales »… Je suis toujours en redescente et je regrette vraiment d’en avoir pris..
Une précision, cette drogue très populaire en Angleterre en ce moment se nomme couramment Miaou (Meow en anglais…).
Donc soirée en appartement, très cool, je bois un peu, environ 3 verres, puis une fille de Londres nous dit avoir de la drogue qu’elle a reçu le matin même qui s’apelle Miaou.
Elle nous dit que c’est comme de la fausse coke. Dans mon esprit, je me dis: une drogue légale commandée sur internet et le profil de la fille qui ne ressemble vraiment pas à une consommatrice de drogue, ça doit être quelquechose vraiment léger, cheap, qui ne fait pas grand chose genre bio-smoke pour la weed..
D’une manière vraiment inconsciente, ce que je regrette encore, je sniffe une très grosse ligne, une grosse poutre, me disant que ça ne fera rien du tout ou au mieux quelques petits effets si j’en prends beaucoup, ne prenant vraiment pas le truc au sérieux….
Déjà le produit déchire les narines, ça brule beaucoup. L’odeur très forte est entre une sorte de citron chimique et de réglisse. J’ai une montée immédiate très très violente, type MDMA mais vraiment totalement immédiate , peut-être dûe à la forte dose que j’ai pris en une seule fois. Pris par surprise, je commence à paniquer, sueurs froides, effet dark d’un trip MD qui part mal, mais je reviens bien et finalement l’effet ecsta dure à peine dix minutes, puis se transforme en un trip speed/coke qui dure une bonne heure dans mon cas. Pas de reniflements mais gros grinçage de dents. Assez proche de la coke, cet effet est pas mal, avec toutes les caractéristiques habituelles (moulin à paroles, euphorie etc…), et dure plus longtemps par rapport à la coke.
Je rappelle encore une fois que j’ai pris une très grosse dose. Je me sens un peu mieux et décide de reprendre une petite ligne environ 1H30 après, mais là l’effet dure moins longtemps, et je me retrouve vite dans un down où je n’ai plus envie de parler à personne, anxiété, attaque de panique…
Les gens partent, je prends 2 Xanax car je me sens très anxieux. Je me couche, dors 10H, me réveille à peu près OK. Je bois un café, mange, et, fait très bizarre, j’ai une remontée juste après avoi fini de manger. Je deviens très confus mentalement, je vais prendre une douche pour essayer de redescendre mais à peine dans la douche je suis pris de panique et ressors de la salle de bains, complètement paniqué.
Je reprends 2 Xanax et retourne au lit, où je suis resté bloqué jusqu’au lendemain matin, très faible, ne pouvant à peine bouger, avec une tension très basse, la peau transparente (ma femme était avec moi ), le coeur qui bat très lentement..
Je me sens toujours bizarre, à la fois faible et anxieux, pas complètement lucide…
Je pense que cette drogue est une vraie saloperie, et je connais le sujet.
Si quelqu’un à un commentaire sur la redescente, ou une solution pour que ce soit plus cool ?

WhimsicalGirl – 22-01-2010
1ère prise de Mephedrone, sensation très bizarre, inconnue mais pas mauvaise. Totalement différent de la C.. L’effet est vrmt long, pour ma part 3 heures (pour 16mg) d’état complètement ailleurs, comme si le corps était endormi, mais mon esprit est là, mais on controle pas trop les réflexes très chelou lol. La machoire qui serre, ma lèvre est tellemnt gonglé à force de la modre, & jfait pas exprès.. Il faut absolument que la prise soit faite en compagnie de personne de confiance. Psk étant donné que c’était la 1ère foit, si je l’aurais pris seule chez moi j’aurais trop cogité, et après c’est le BAD total. =/ Mais heureusement que j’était bien accompagné ! Je ne revendique pas cette drogue très spéciale j’doit dire.. Mais j’compte pas en reprendre, ou sinon diminué la dose, mais pour l’instant j’y touche plus. Peace les gens !

MisterR – 06-06-2010
Salut j’ai pris de la mephedrone en gellules dans la nuit de dimanche à lundi, j’ai pris 3 gellules en 12h de temps et je suis encore flagada aujourd’hui après 5 jours, j’ai vu dans certains commentaire que la descente est longue et horrible, je confirme!
Pour jojjo qui a redigé un commentaire pdt sa descente il y a plusieurs mois peux tu me dire combien de jours après tu es revenus à la normal?
Si quelqu’un sais quelque chose sur la durée de la descente…merci beaucoup

Luce – 07-07-2010
Bonjour!
Personnellement je me suis fait plusieurs soirée meph entre amis. On peut la prendre de plusieurs facon différente, ma préférée étant en parachute. La sniffer arrache completement le nez, et cette espèce d’odeur d’amande/pate à modeler/noix de coco vous colle aux narines pendant deux jours. Les premiers effets en para arrive au bout d’un quart d’heure environ. D’incroyables bouffées de chaleur, un grincage de dent incontrolable, une impression de « flotter » dans l’air ambiant, et surtout ce besoin continuel de parler. Ce qui m’amuse le plus avec cette drogue (lorsqu’on la prend avec des gens) c’est ce petit moment ou tout le monde est en montée en même temps et ou la conversation n’a absolument aucun sens mais continue. Je me rapelle une fois en avoir pris toute la nuit avec des amis, et avoir parlé continuellement jusqu’a 9h du matin. Ma bouche était pleine d’aphtes a cause de cela… Je trouve l’effet très similaire a celui provoqué par la MD. Néanmoins, la descente est TRES penible, le sentiment le plus fort (pour ma part) étant celui de n’avoir envie de rien.

Quelques conseils de réduction des risques quand on teste quelque chose de nouveau comme la méphédrone :
- Commander un produit psychoactif par internet ne garanti en rien la qualité du produit, ni même que que le produit commandé sera celui qui vous sera livré.
- Se renseigner sur les effets et les risques du produits avant d’en consommer.
- Toujours tester en prenant de petites doses.
- Attendre que ça fasse de l’effet avant d’en reprendre, sinon on risque une grosse montée pas agréable et un bad trip.
- Etre accompagné de préférence par des personnes ayant l’expérience de la consommation
- Penser à s’hydrater et manger, surtout si on est en milieu festif.
- Eviter les mélanges qui peuvent potentialiser les effets et les risques, notamment avec l’alcoo

Cannabis médical et VIH : je ne me drogue pas, je me soigne

82e Réunion Publique d’Information

Cannabis médical et VIH : je ne me drogue pas, je me soigne

mercredi 15 décembre – 19h – Centre Wallonie-Bruxelles

Depuis la nuit des temps, le cannabis est utilisé pour apaiser ou soigner les malades. Cette pratique a été oubliée et le cannabis est devenu une drogue dont seuls les effets psychotropes ont été retenus. Aujourd’hui, la communauté scientifique revient sur cet oubli et le cannabis est à nouveau inscrit dans la pharmacopée, en tout cas dans certains pays.
Alors même que le cannabis peut avoir des effets extrêmement positifs sur les personnes vivant avec le VIH, la France accuse un retard dans ce domaine.
Pourtant le cannabis peut être utilisé pour calmer les neuropathies, redonner de l’appétit, retrouver le sommeil, se relaxer… Il peut être utilisé en complément des thérapeutiques usuelles pour ces symptômes ou les remplacer. Le cannabis est bien plus qu’une drogue illégale, c’est aussi un médicament.

L’objectif de cette RéPI* est de faire un bilan des connaissances des effets du cannabis chez les personnes vivant avec le VIH. Cette rencontre permettra de présenter les démarches existantes pour accéder au Marinol, seul médicament contenant du THC en France, les risques légaux pour les consommateurs/trices de cannabis naturel et les possibles alternatives. Cette Répi sera aussi l’occasion d’apprendre toutes les méthodes de consommation du cannabis naturel afin d’en diminuer les risques sanitaires.

Les invitéEs :

Bertrand Lebeau et Fabienne Lopez
Coordination pour l’Etude du Cannabis Thérapeutique

Anne Pelet, médecin, Unité des dépendances du CHU de Genève
Chef de clinique à l’Hôpital Universitaire de Genève, Unité des dépendances

Mercredi 15 décembre 2010 de 19h à 22h
Centre Wallonie Bruxelles
46 rue Quincampoix – Paris 4ème
M° Châtelet, Les Halles ou Rambuteau
Entrée libre

Pour tout renseignement : traitements@actupparis.org / 01 49 29 44 82

Les comptes-rendus des RéPIs sont disponibles au format PDF sur notre site : www.actupparis.org/rubrique53.html

* Act Up-Paris organise depuis treize ans des Réunions Publiques d’Information médicale à destination des malades. Ces RéPIs ont pour l’objet de mettre en contact malades, chercheurSEs et clinicienNEs afin d’assurer un véritable partage des connaissances sur le VIH.

Adolescents toxicomanes: les parents et l’entourage au centre d’une nouvelle campagne

Responsabiliser les parents et l’entourage des adolescents usagers de substances illicites: c’est l’objectif de la nouvelle campagne de sensibilisation « Contre les drogues, chacun peut agir », que lancent lundi les pouvoirs publics. la suite

Pierre Bergé mis en examen pour diffamation

Jeudi, le mécène Pierre Bergé a été mis en examen  pour diffamation, à la suite d’une plainte de l’Association française contre les Myopathies (AFM), pour avoir mis en cause en novembre 2009 la gestion financière du Téléthon. La suite

Les députés hostiles à la libre circulation du tabac

Les députés sont hostiles à la libre circulation du tabac réclamée par la Commission européenne et favorables au maintien des restrictions sur les quantités de paquets de cigarettes pouvant être achetées dans un autre pays de l’Union européenne. La suite

123

associationcoeurdenfants |
GRUPO FOLCLORICO DA CASA DE... |
Postures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjc de l'albenc
| TABLE RONDE FRANCAISE MONTL...
| Peña Le Boeuf Qui Rit